Le macaque à queue de lion, ou ouandérou, est un petit macaque reconnaissable à sa belle crinière grise, qui vit dans la canopée des forêts du sud-ouest de l’Inde.

Fiche d'identité

Nom vernaculaire
Macaque à queue de lion
Nom scientifique
Macaca silenus

Taxonomie

Classe
Mammifères
Ordre
Primates
Famille
Cercopithécidés
Genre
Macaca
Espèce
silenus

Informations détaillées

Statut UICN
Espèce en danger (EN)
Durée de vie
40 ans
Taille et Poids
60 cm de long + queue 35 cm ; 6 kg maximum
Gestation
~6 mois, 1 petit
Habitat naturel
forêts tropicales
Régime alimentaire
fruits, feuilles, fleurs, bourgeons, insectes
Région d'origine
sud-ouest de l’Inde
Programme de conservation
EEP

MODE DE VIE

Les ouandérous vivent en troupe pouvant regrouper jusqu’à 40 individus. Comme chez tous les macaques, une hiérarchie très stricte s’établit entre les femelles. Elles restent dans leur groupe natal, tandis que les mâles, dès la puberté, migrent vers d’autres troupes. Les liens sociaux sont renforcés par de longues séances de toilettage mutuel. Très bruyants, ils ont à leur registre au moins 17 cris différents pour communiquer.

SIGNES DISTINCTIFS

S’il s’appelle macaque à queue de lion c’est à cause de la touffe de longs poils à l’extrémité de sa queue qui rappelle celle du félin, mais, avec sa belle crinière grise, il pourrait tout aussi bien s’appeler macaque à tête de lion !

ANECDOTE

Avec une aire de répartition réduite, au cœur de forêts qui disparaissent peu à peu au profit de plantations de thé ou de café, ce macaque est l’un des plus menacés. Il n’en resterait qu’environ 3 500 répartis en une quarantaine de sous-populations isolées les unes des autres.

Macaque à queue de lion (Macaca silenus) © MNHN - Roxane Chenay
Macaque à queue de lion (Macaca silenus) © MNHN - Roxane Chenay

Aller plus loin