Back to top
Estampe d'Ailuropus melanoleucus (A. Milne Edwards) © MNHN - Bibliothèque centrale.jpg
Estampe d'Ailuropus melanoleucus (A. Milne Edwards) © MNHN - Bibliothèque centrale.jpg

Nouveau parcours thématique : destination Chine

Évènement

 

Panda géant, Takin du Sichuan, Panthère des neiges : découvrez le Jardin des Plantes à travers un parcours Chine inédit !

La Chine au cœur de Paris

Suivez le Parcours Chine et découvrez quelques remarquables spécimens chinois en plein Paris ! Au 19e siècle, le Muséum national d’Histoire naturelle a reçu de nombreux spécimens, envoyés par des missionnaires religieux ou des voyageurs-explorateurs. Aujourd’hui, un grand nombre d’espèces venant de Chine sont présentes dans ses collections muséales et vivantes. 9 espèces d’exception, animales ou végétales vous sont présentées à travers le Parcours Chine. Elles vous feront traverser le Jardin des Plantes, sa Grande Galerie de l’Evolution, son Jardin Botanique et sa célèbre Ménagerie, l’un des plus anciens zoos au monde.

Le Père David et la collecte de spécimens en Chine

Le Muséum national d’Histoire naturelle doit ses collections chinoises en grande partie au Père Armand David, missionnaire lazariste et naturaliste du 19ème siècle. Envoyé à Pékin (Beijing) en 1862, à l’âge de 34 ans, il commence à rassembler des spécimens de la faune et de la flore, rapportant les plus importants à Paris, au Muséum national d’Histoire naturelle. La qualité de ses expéditions est telle qu’il est alors officiellement chargé de parcourir le pays afin d’enrichir les collections du Muséum. Le père David a ainsi été le découvreur d’une soixantaine d’espèces et a rapporté au Muséum quelques :

  • 2 900 plantes
  • 9 500 insectes, arachnides et crustacés
  • 1 330 oiseaux 
  •  595 mammifères.

Les collections chinoises qu’il a constituées pour le Muséum national d’Histoire naturelle sont d’un remarquable intérêt scientifique et historique.

Statue de Armand David, dit le Père David

Une incroyable découverte

En 1869, le père Armand David fait la découverte du panda géant ! Lors d'un de ses voyages, il observe et capture une femelle adulte et son petit dans la principauté du Moupin, actuel comté de Baoxing au Sichuan. Il en fait la première description scientifique et envoie les spécimens sur le sol européen. Ces deux individus constituent la série type de l'espèce. À l’occasion du 150ème anniversaire de la description du panda géant, les spécimens ayant permis la découverte de cette espèce sont exceptionnellement présentés dans la Salle des espèces menacées et disparues de la Grande Galerie de l’Évolution.

Les deux premiers spécimens de panda géant observés
Le petit de la femelle, deuxième panda géant ramené en Europe
Premier panda géant observé, une femelle

Une espèce en danger

Il y aurait actuellement moins de 2000 individus sur la planète, vivant soit à l’état sauvage dans les réserves naturelles et parcs nationaux chinois, soit en captivité dans des parcs zoologiques hors de la Chine. Le panda géant fait l’objet d’une forte protection par le gouvernement chinois, une loi sur la protection de la faune en 1988 interdisant le braconnage des animaux sauvages et initiant un projet national de conservation de l'espèce et de son habitat. Les pandas géants (ordre des Carnivores) consomment essentiellement des bambous, en grande quantité. La disponibilité de ces végétaux et la réduction des forêts limitent le nombre de pandas dans la nature.

Découvrez les autres parcours du Jardin des Plantes !

En plus du nouveau parcours Chine, de nombreux parcours thématiques vous guident et vous permettent d'explorer le Jardin des Plantes différemment pour découvrir toute sa richesse et sa diversité. Flâner au Jardin des Plantes, essayer la randonnée ou un jeu de piste au jardin alpin, faire une escapade en Amérique ou même en Orient ! 

Pour découvrir tous les parcours c'est par ici !

 

Vous aimerez aussi