Back to top
Iris 'Sanseverina' © MNHN - Xavier Riffet
Iris 'Sanseverina' © MNHN - Xavier Riffet

En direct du Jardin : quoi de neuf au mois de mai ?

Architecture et paysage

Cette année, printemps rime avec confinement… mais aussi avec floraisons et naissances ! Entrez dans les coulisses du Jardin des Plantes, actuellement fermé au public.

L’incroyable floraison des iris

Derrière les grilles closes du Jardin se déroule un spectacle étonnant, un véritable feu d’artifice chromatique : la floraison des iris.

Leurs couleurs vont du bleu au jaune en passant par d’innombrables nuances fauves, des roses ou des carmins…

À défaut de pouvoir les admirer cette année, voici quelques photographies qui régaleront vos pupilles.

Iris 'Cranberry Ice' © MNHN - Xavier Riffet
Iris 'Michigan Pride' © MNHN - Xavier Riffet
Iris 'Casbah' © MNHN - Xavier Riffet
Iris 'Rancho Rose' © MNHN - Xavier Riffet
Iris 'Baladin' © MNHN - Xavier Riffet

Des naissances exceptionnelles à la Ménagerie

Chaque année, au printemps, le carnet rose s’affole à la Ménagerie, le zoo du Jardin des Plantes.

Ainsi, deux petits tamarins lions dorés (Leontopithecus rosalia) sont nés le 24 avril. Une excellente nouvelle pour cette espèce originaire du Brésil, classée « en danger » par l’Union internationale pour la conservation de la nature.

Au bord de l’extinction dans les années 1970, elle a survécu grâce à la mise en place d’un programme de conservation ambitieux, toujours appliqué aujourd’hui : zones protégées, reboisement, plan d’élevage en captivité, réintroduction d’animaux dans leur milieu naturel…

Naissance de tamarins lions dorés, mai 2020 © MNHN - Agnès Iatzoura
Naissance de tamarins lions dorés, mai 2020 © MNHN - Agnès Iatzoura

 

Autre naissance rare : une panthère longibande (Neofelis nebulosa) a vu le jour au mois de mars. Chez cette espèce, les jeunes ouvrent les yeux lorsqu’ils ont entre 2 et 11 jours, commencent à marcher à 20 jours et à grimper à 6 semaines. Ils sont sevrés à l'âge de 10 semaines mais restent auprès de leur mère pendant 8 à 12 mois.

En un an, il n’y a eu que neuf naissances de panthères longibandes en Europe : chacune d’entre elles est d’autant plus importante que cette espèce est classée « vulnérable » par l’Union internationale pour la conservation de la nature.

Jeune panthère longibande © MNHN

Déconfinement progressif

Nos équipes étaient en effectifs réduits pendant le confinement, et seuls les travaux indispensables à la préservation de nos collections végétales (arrosage…) ont été réalisés. La végétation a donc bien poussé pendant toutes ces semaines de fermeture !

Les oiseaux en ont profité pour occuper tout l'espace, y compris les allées principales, et ne semblaient pas effarouchés par la présence humaine. La tonte très tardive a également permis à quelques orchidées de s'épanouir sur les pelouses.

La reprise de l’entretien est engagée depuis le mardi 12 mai. Néanmoins, nos jardiniers maintiennent toute l'année des zones plus sauvages dans le Jardin, comme dans le petit labyrinthe et le jardin écologique, afin de préserver la faune et plus particulièrement les oiseaux.

Perspective du Jardin des Plantes 'en friche' © MNHN - Agnès Iatzoura
Perspective du Jardin des Plantes 'en friche' © MNHN - Agnès Iatzoura
Perspective du Jardin des Plantes 'en friche' © MNHN - Agnès Iatzoura
Perspective du Jardin des Plantes 'en friche' © MNHN - Agnès Iatzoura

Le Jardin des Plantes et ses galeries, serres et zoo restent fermés pour une durée indéterminée. Nous vous annoncerons leur date de réouverture dès que possible.

En attendant, suivez-nous sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, InstagramYouTube) pour ne manquer aucune de nos actualités et entrer dans nos coulisses !

Vous aimerez aussi