Back to top
Calendrier floral - Mai : les pivoines © MNHN / Collection Van Cleef & Arpels (bandeau)
Calendrier floral - Mai : les pivoines © MNHN / Collection Van Cleef & Arpels (bandeau)

Mai au Jardin : les pivoines

Architecture et paysage

Les grandes fleurs colorées des pivoines, vedettes du mois de mai, s’épanouissent dans le Jardin des Plantes.

Créé à l’occasion de l’exposition « Pierres précieuses » au Jardin des Plantes, notre calendrier floral vous invite à découvrir chaque mois une espèce végétale incontournable, associée à une illustration issue des collections du Muséum national d’Histoire naturelle, ainsi qu’à une création joaillière de Van Cleef & Arpels.

Pour en savoir plus, consultez notre dossier « Calendrier floral : le Jardin des Plantes au fil des mois » ainsi que l'ouvrage Éphéméride. De la flore au bijou, vendu dans toutes les bonnes librairies !

Une fleur d'Europe et d’Asie

Herbacées ou arbustives ? Le genre Pivoine comprend des espèces herbacées, mesurant de 0,5 à 1 m, et des espèces arbustives pouvant atteindre jusqu’à 2,5 m.

Il existe environ 40 espèces sauvages, principalement dans le bassin méditerranéen et en Asie tempérée, et plusieurs centaines de variétés horticoles. Les pivoines sauvages se caractérisent par de grandes fleurs à 5 pétales, mais les plus connues sont les formes cultivées à pétales nombreux.

Les espèces arbustives se rencontrent en Chine où elles sont cultivées depuis plus de 1500 ans, d’abord comme plantes médicinales puis ornementales. Sélectionnées en Chine, puis au Japon, elles ont été introduites en Europe à partir du XIXe siècle.

Le Jardin des Plantes présente une belle collection de pivoines arbustives japonaises offertes en 2004 par la ville de Yatsuka au Muséum.

Où trouver cette espèce au Jardin des Plantes ?

En fleurs actuellement dans l'Ecole de botanique, au Jardin des Iris et au Jardin des pivoines (Allée Brongniart entre le Jardin écologique et l'entrée Valhubert).

Pivoine arbustive hybride (Paeonia x suffruticosa) © MNHN/Agnès Iatzoura

En gouache sur vélin

La Collection des vélins, initiée par Gaston d’Orléans au XVIIe siècle, compte 7 000 vélins conservés au Muséum national d’histoire naturelle. Enrichie jusqu’au début des années 2000, elle a gardé sa double vocation artistique et scientifique.

Premier peintre de la Collection des vélins, Nicolas Robert est l’auteur de plus de 700 vélins, dont cette précieuse pivoine.

Nicolas Robert (1614-1685), Pivoine des jardins 'Rubra Plena' (Paeonia x festiva 'Rubra Plena' ) (détail), XVIIe siècle. Gouache sur vélin. Paris, MNHN. © MNHN (dist. Rmn-GP)/Tony Querrec

En bijou

Créé en 1937, ce clip Pivoine de Van Cleef & Arpels est à l’origine un double clip représentant une fleur ouverte et l’autre à demi-fermée. Elles étaient portées ensemble ou séparément par la princesse Faiza d’Égypte.

Autour de six rubis ovales facettés, se déploient les pétales en Serti Mystérieux, l’un des savoir-faire emblématiques de Van Cleef & Arpels, composés de 640 rubis totalisant une centaine de carats.

La technique du Serti Mystérieux, expérimentée par la Maison à partir de 1933, permet un traitement voluptueux de la fleur et des feuillages, saisis en mouvement.

Clip Pivoine, 1937. Platine, or jaune, Serti Mystérieux rubis, rubis, diamants. Ancienne collection de Son Altesse royale la princesse Faiza d’Égypte. Collection Van Cleef & Arpels. © Van Cleef & Arpels SA

Les floraisons du mois de mai

Voici les espèces à découvrir en mai au Jardin de Plantes : Némophile maculée (Nemophila maculata), Magnolia à fleurs de lis ‘Nigra’ (Magnolia liliiflora ‘Nigra’), Pommier ‘Evereste’ (Malus ‘Evereste’), Buisson de beauté (Kolkwitzia amabilis), Xanthoceras à feuilles de sorbier (Xanthoceras sorbifolium), Lilas commun (Syringa vulgaris)

De quelle fleur parlerons-nous le mois prochain ? Pour le savoir, rendez-vous début juin !