Back to top
Mésanges au mangeoire © stock.adobe.com
Mésanges au mangeoire © stock.adobe.com

Faut-il nourrir les oiseaux en hiver ?

Sciences participatives

Nourrir les oiseaux pendant les périodes de grand froid leur apporte un petit coup de pouce bienvenu. Il est cependant indispensable de respecter quelques règles, notamment d’hygiène, pour que ce nourrissage soit bénéfique.

À quoi sert-il de nourrir les oiseaux l’hiver ?

La réponse semble aller de soi. Mettre de la nourriture à disposition des oiseaux durant l’hiver les aide à survivre à la saison froide quand les aliments se font plus rares dans la nature. Grégoire Loïs, biologiste et directeur adjoint de Vigie-Nature, programme de sciences participatives du Muséum national d’Histoire naturelle, tempère cependant : « La nourriture apportée ne concerne qu’un petit cortège d’espèces et ne change que peu leur probabilité de survivre à l’hiver, à moins qu’il ne soit exceptionnellement rigoureux. Rappelons que les oiseaux vivent sur notre planète depuis des millions d’années. »

Pour le scientifique, la raison la plus importante est que le nourrissage nous permet de contempler la vie sauvage, de créer du lien avec la nature et de générer de l’empathie envers ces animaux. Les oiseaux sont peu farouches. Ils s’approchent sans trop de crainte des habitations, ce qui permet de les observer depuis une fenêtre.

Chardonneret élegant (Carduelis carduelis) © Tunatura - stock.adobe.com

Que leur donner à manger ?

Les aliments adaptés sont les graines de tournesol, les noix, les cacahuètes (non salées) et, en période de grand froid, de la margarine ou du saindoux.

Pour leur santé, il ne faut pas donner n’importe quoi à manger aux oiseaux. Pas de pain, par exemple. De même, il faut éviter les graisses très saturées, car elles nuisent à la capacité de reproduction des oiseaux.

Il est également important de fournir une nourriture saine. Cela implique de la stocker dans un endroit sec et à l’abri des animaux domestiques et des rongeurs pour éviter sa contamination par des moisissures ou autres agents pathogènes qui pourraient rendre malade les oiseaux. De même, ne laissez pas la nourriture plus de deux jours dans la mangeoire pour éviter qu’elle ne pourrisse. Privilégiez les petites quantités à renouveler régulièrement.

Lire l'article en intégralité

Mésanges bleues © Nitr - stock.adobe.com