pass sanitaire

À compter du 21 juillet, conformément au décret n° 2021-955 du 19 juillet 2021, un pass sanitaire devra être présenté afin d’accéder à tous les sites, excepté la Galerie de Géologie et de Minéralogie et les Grandes Serres.

Une tolérance sera appliquée pour les 12-17 ans jusqu'au 30 août. Cette obligation ne s’applique pas aux enfants de moins de 12 ans.

Les visiteurs ayant acheté un billet avant le 21 juillet et qui ne satisfont pas aux obligations sanitaires peuvent demander l'échange ou le remboursement de leur billet.

Pour garantir la sécurité de tous les visiteurs et personnels, le port du masque demeure obligatoire dans les espaces intérieurs et les files d'attente. Il est recommandé dans les espaces de plein air.

Consultez notre page "préparez votre visite" pour plus d'informations. 

Back to top
Chat de Pallas (Otocolobus manul) © MNHN - FG Grandin
Chat de Pallas (Otocolobus manul) © MNHN - FG Grandin

Chat de Pallas

Petit félin au corps trapu et à la fourrure épaisse, le chat de Pallas, appelé aussi manul, est adapté au froid des zones arides et montagneuses d’Asie.

Fiche d'identité

Nom vernaculaire
Chat de Pallas
Nom scientifique
Otocolobus manul
Classe
Mammifères
Ordre
Carnivores
Famille
Félidés
Genre
Otocolobus
Espèce
manul
Statut UICN
Espèce quasi menacée (NT)
Durée de vie
12 ans
Taille et Poids
65 cm de long + queue 30 cm ; 5 kg maximum
Gestation
9 à 10 semaines, 2 à 5 petits
Habitat naturel
steppes broussailleuses, déserts rocheux jusqu’à 4 800 m
Régime alimentaire
rongeurs, pikas, oiseaux
Région d'origine
de la mer Caspienne au nord de l’Inde, Mongolie, plateau tibétain…
Programme de conservation
EEP

MODE DE VIE

Il n'est pas un adepte de la poursuite ! Pour chasser, il préfère attendre patiemment sa proie en se cachant près de la sortie d'un terrier ou, si celui-ci n'est pas profond, aller la dénicher d'un coup de patte.

SIGNES DISTINCTIFS

Tête ronde, face aplatie, corps trapu, courtes pattes, petites oreilles, fourrure dense et épaisse, ce chat est parfaitement adapté au froid. Sa pupille contractée est ronde tandis qu'elle est verticale chez les autres félins.

Conservation

Protégé dans presque tous les pays où on le trouve, la chasse pour sa fourrure a diminué. Cependant elle subsiste, notamment en Mongolie. D'autre part, les pikas, cousins des lièvres, constituent l'essentiel de ses proies. Ils font l'objet, en Chine et en Russie, de campagnes d'empoisonnement : le chat de Pallas trouve alors moins de nourriture ou s'empoisonne à son tour. Il porte le nom de Peter Simon Pallas (1741-1811), zoologiste allemand qui fut le premier à le décrire.

Chat de Pallas (Otocolobus manul) © MNHN - FG Grandin
Chat de Pallas (Otocolobus manul) © MNHN - FG Grandin

Aller plus loin