Le Diplodocus fut longtemps le plus long dinosaure connu, jusqu'à des découvertes récentes, en 2017, du Patagotitan. En 1908, l'installation de "Dippy" le Diplodocus de la Galerie de Paléontologie annonça les débuts de la dinomania !

Fiche d'identité

Nom scientifique
Diplodocus carnegii
Nom vernaculaire
Diplodocus

Taxonomie

Règne
Animal
Embranchement
Chordés
Sous-embranchement
Vertébrés
Classe
Reptiles sauropsides
Ordre
Saurischiens
Famille
Diplodocidés
Genre
Diplodocus
Espèce
Diplodocus carnegii

Informations détaillées

Numéro d'inventaire
MNHN.F.1908-18
Ère géologique
Mésozoïque
Période géologique
Jurassique supérieur (-140 Ma)
Date de récolte
Décembre 1898
Pays
États-Unis
Région
Wyoming, comté d’Albany
Localité
Sheep Creek, carrière (près de Medecine Bow)

Les Diplodocus vivaient au Jurassique supérieur (entre -136 et -148 millions d’années) en Amérique du Nord.

Ils pouvaient mesurer jusqu’à 27 m de long (dont 9 m de cou). Leur queue immense, dont l’extrémité effilée évoque un fouet, équilibrait leur corps et devait leur servir de moyen de défense. Elle ne traînait donc pas sur le sol, comme on l’a longtemps pensé. Leurs membres postérieurs étaient légèrement plus longs que les antérieurs. Leurs dents espacées avaient une forme de crayons et n’étaient situées qu’à l’avant de la bouche. Elles étaient utilisées à la manière d’un râteau pour récolter la végétation au niveau du sol, car les Diplodocus ne pouvaient pas lever leur cou à la verticale au dessus de leur corps. Ils se déplaçaient en troupeaux, les animaux les plus faibles se plaçant au centre afin de se protéger de prédateurs comme l'Allosaurus.

On doit le nom de Diplodocus à l'un des pionniers de la paléontologie, Othniel C. Marsh (1831-1899). Ce terme est forgé en 1878 à partir du grec diplous, "double", et docos, "poutre", en référence aux chevrons situés sous les vertèbres caudales et destinés à protéger les nerfs et vaisseaux sanguins sous la queue.;

Dippy, le Diplodocus du Muséum

C'est l’une des pièces les plus impressionnantes du Muséum : le Diplodocus carnegii surnommé "Dippy". Ce fossile est un moulage arrivé en 1908 à la Galerie, offert par Andrew Carnegie au Président de la République française Armand Fallières. C’est probablement le squelette de grand dinosaure le plus copié et exposé dans le monde.

Andrew Carnegie, américain industriel ayant fait fortune dans l’acier, fit don au Muséum le 15 juin 1908 d’une réplique du spécimen original conservé à Pittsburgh. À l’époque, l’arrivée de ce sauropode de 27 mètres de long et 4 mètres de haut eut un retentissement extraordinaire. Le moulage, composé de 324 os, arriva en 34 caisses. L'inauguration se déroula en présence du Président de la République Armand Fallières (1841-1931) et du Président du Conseil Georges Clémenceau (1841-1929). Un dîner d’inspiration paléontologique fut servi à ses pieds le soir de l’inauguration.

L'original du Diplodocus carnegii, trouvé à Sheep Creek dans le Wyoming, est composite. Il consiste en l'association de squelettes partiels appartenant à plusieurs individus, dont l'un a été défini comme l'holotype de l'espèce.

Les musées de Londres, Berlin, Vienne, Bologne, Saint-Pétersbourg, Madrid, Mexico, possèdent eux aussi un moulage de ce Diplodocus.

Pour aller plus loin : "Un jour avec les dinosaures, de Christine Argot, Luc Vivès, C. Sander, Éd. Flammarion".

Diplodocus carnegii © Camille Dégardin
Diplodocus © MNHN
Dippy © Gallica - BnF - Bibliothèque nationale de France
Montage de Dippy © Gallica - BnF - Bibliothèque nationale de France
Menu du dîner servi le soir de l'inauguration du Diplodocus © MNHN

Aller plus loin