La plus nordique des panthères, Panthera pardus japonensis, peut supporter des températures de - 30°C ! Avec moins de 2 500 individus dans la nature, elle est l’une des sous-espèces de panthères classée « en danger » par l’UICN.

Fiche d'identité

Nom vernaculaire
Panthère de Chine du Nord
Nom scientifique
Panthera pardus japonensis

Taxonomie

Classe
Mammifères
Ordre
Carnivores
Famille
Félidés
Genre
Panthera
Espèce
pardus
Sous-espèce
japonensis

Informations détaillées

Statut UICN
Espèce en danger (EN)
Durée de vie
27 ans
Taille et Poids
1,75 m de long + queue : 1 m ; hauteur au garrot : 70 cm ; 90 kg maximum
Gestation
~96 jours, 2 à 4 petits
Habitat naturel
montagnes, forêts tempérées
Régime alimentaire
cerfs, sangliers, lièvres, faisans
Région d'origine
nord de la Chine
Programme de conservation
EEP

MODE DE VIE

Solitaire, la panthère chasse de nuit ou au crépuscule, aussi bien dans les arbres qu'au sol, à l'affût ou à la course. Sa vitesse de pointe atteint 55 km/h ! Sa force extraordinaire lui permet de hisser dans les arbres, à l'abri des autres prédateurs, des proies aussi lourdes qu'elle. Le territoire est délimité par des griffures sur les troncs d’arbre et par des dépôts d’urine sur les rochers ou les arbustes. Le territoire d’un mâle peut recouvrir celui de plusieurs femelles.
Après l’accouplement, le mâle quitte la femelle. Celle-ci mettra bas à l’abri d’un arbre creux ou dans une tanière et prendra soin de changer ses petits de cachette régulièrement en les transportant dans la gueule. Vers trois mois commencera l’apprentissage de la chasse…

SIGNES DISTINCTIFS

La panthère de Chine du Nord un pelage orange plus foncé que les autres panthères et les rosettes peuvent parfois inclure un point comme chez les jaguars.

ANECDOTE

Présente de l'Afrique à l'Asie orientale, la panthère est le félin le plus largement répandu.
De la dizaine de sous-espèces reconnues, la panthère de Chine du Nord est l'une des plus massives et la plus septentrionale, pouvant supporter des températures descendant jusqu'à - 30°C. Son nom latin de sous-espèce, japonensis, viendrait de la peau à l’origine de sa description, retrouvée au Japon !
Il resterait environ 2 500 panthères de Chine du Nord dans la nature mais la fragmentation du territoire isole les différentes populations. Elle fait l'objet d'un programme d'élevage en parcs zoologiques où sa population atteint une centaine d'individus.
La Ménagerie est l’un des trois établissements français à y participer.

Panthère de chine (Panthera pardus japonensis) © MNHN - FG Grandin
Panthère de chine (Panthera pardus japonensis) © MNHN - FG Grandin
Panthère de chine (Panthera pardus japonensis) © MNHN - Jérôme Munier
Panthère de chine (Panthera pardus japonensis) © MNHN - Jérôme Munier

Aller plus loin