Fermeture exceptionnelle

En raison des mesures prises par le gouvernement afin de lutter contre la propagation de la Covid-19, les galeries, serres, zoo et bibliothèques du Jardin des Plantes, ainsi que les kiosques et le manège, seront fermés du 30 octobre au 1er décembre inclus.

La réouverture se fera en fonction de l'évolution de la situation sanitaire.

Le Jardin des Plantes restera quant à lui ouvert au public mais sur des horaires restreints, de 10 h à 17 h.

Les billets achetés sur la billetterie en ligne du Jardin des Plantes pour une visite prévue durant le confinement seront remboursés directement sur la carte bancaire utilisée pour le paiement dans les 15 jours ouvrés.

Back to top
Pistacia vera - Pistacia vera L. - Anacardiaceae © MNHN - Bruno Jay
Pistacia vera - Pistacia vera L. - Anacardiaceae © MNHN - Bruno Jay

Pistachier vrai

Le pistachier est devenu le doyen des arbres plantés au Jardin des Plantes. Originaire du Moyen-Orient, il a supporté les frimas parisiens depuis plus de 300 ans !

Fiche d'identité

Nom vernaculaire
Pistachier vrai
Nom scientifique
Pistacia vera L.
Règne
Végétal
Classe
Dicotylédones
Ordre
Sapindales
Famille
Anacardiacées
Genre
Pistacia
Espèce
vera
Numéro d'inventaire
10965
N° d'entrée
1716

Cet arbuste dioïque de la famille des anacardiacées est cultivé pour ses fruits comestibles qui sont des drupes, les pistaches.

Le pistachier du Muséum fut planté au "carré des Couches", l’emplacement actuel du Jardin alpin, vers 1700 par Sébastien Vaillant, botaniste au Jardin Royal des Plantes médicinales (nom du Jardin des Plantes avant la Révolution). Il démontra scientifiquement la sexualité des végétaux en utilisant comme "cobayes" le pied mâle du pistachier situé au jardin et le pied femelle situé dans le Jardin des Apothicaires (jardin disparu aujourd’hui, qui se trouvait à l’emplacement de l’Institut National d’Agronomie, à l’angle de la rue Claude Bernard et de l’Arbalète).

En 1715, Vaillant préleva du pollen de la fleur mâle et le transporta jusqu’au Jardin des Apothicaires pour polliniser les fleurs femelles. Quelques semaines plus tard, les premières pistaches apparurent sur le pied femelle. La démonstration fut réussie et les principes sur la fécondation des végétaux finirent par s’imposer non sans mal. En effet, Joseph Piton de Tournefort botaniste et directeur du Jardin, soutenait l’idée que le pollen n’était qu’un excrément sécrété par la plante et refusait d’admettre la sexualité des végétaux ! Les tabous étaient tenaces même au siècle des Lumières !

Pistacia vera - Pistacia vera L. - Anacardiaceae © MNHN - Bruno Jay
Pistacia vera - Pistacia vera L. - Anacardiaceae © MNHN - Bruno Jay
Pistacia vera - Pistacia vera L. - Anacardiaceae © MNHN - Bruno Jay
Pistacia vera - Pistacia vera L. - Anacardiaceae © MNHN - Bruno Jay

Localisation dans le Jardin des Plantes : Jardin alpin

Où voir cet objet ?

Aller plus loin