Film

les 11 & 12 mai 2019

Une exploration sensible de la forêt française, sous toutes ses coutures et toutes ses latitudes.

Horaires

15 h (durée 2 h)

Accès

Bus : lignes 24, 57, 61, 63, 67, 89, 91

Batobus : arrêt Jardin des Plantes

Métro, RER : ligne 5 Gare d’Austerlitz, ligne 7 Censier Daubenton, ligne 10 Jussieu ou Gare d’Austerlitz, RER C Gare d’Austerlitz

Train : gare d’Austerlitz et gare de Lyon

Tarifs

Gratuit

Les forêts françaises : état des lieux

Projection exceptionnelle du film Le temps des forêts de François-Xavier Drouet (France - 2018 – 103 min) en présence de Serge Bahuchet (Directeur du laboratoire Eco-Anthropologie et Ethnobiologie, MNHN) (sous réserve)

Symbole aux yeux des urbains d'une nature authentique, la forêt française vit une phase d'industrialisation sans précédent. Mécanisation lourde, monocultures, engrais et pesticides, la gestion forestière suit à vitesse accélérée le modèle agricole intensif. Du Limousin aux Landes, du Morvan aux Vosges, Le temps des forêts propose un voyage au cœur de la sylviculture industrielle et de ses alternatives. Forêt vivante ou désert boisé, les choix d'aujourd'hui dessineront le paysage de demain.

Samedi 11 mai à 15 h (durée 2 h)
Rendez-vous à l'auditorium de la Grande Galerie de l'Évolution

Les voix de la forêt amazonienne

Projection de Curupira, bête des bois, de Felix Blume (2018 - 35 min)
Au cœur de l’Amazonie, les habitants de Tauary nous invitent à écouter les sons de leur forêt, avec ses oiseaux et ses animaux. Certains sons étranges apparaissent pourtant : une créature rôde entre les arbres. Parmi ceux qui l’ont déjà entendue, très peu l’ont vue, et ceux qui l’ont rencontrée n’en sont jamais revenus. Elle charme, elle enchante, elle rend fou, elle emmène les gens, elle les pousse à se perdre : chacun la raconte à sa manière et tente de décrypter ses appels.

Suivie d’une présentation par Jérôme Sueur (bioacousticien, spécialiste des cigales, MNHN) et Pierre-Michel Forget (MNHN) de leurs travaux en Guyane française : projection commentée d’une série de photos des animaux de la forêt guyanaise, interventions sur la problématique des forêts vides ou silencieuses (Silent forest) et étude des liens entre les sons de la forêt et la diversité de la faune.

Dimanche 12 mai à 15 h (durée 2 h)
Rendez-vous à l'auditorium de la Grande Galerie de l'Évolution