Back to top
Corneille noire © Didier Collin
Corneille noire © Didier Collin

La corneille noire

C’est l’un des oiseaux les plus gros, les plus robustes et les plus intelligents du Jardin des Plantes. Rencontre avec la Corneille noire (Corvus corone Linné).

Lustrées et noires de la tête aux pieds, les Corneilles noires femelles sont identiques aux mâles. Les jeunes, couverts d’un duvet gris-fumé à la naissance, ressemblent rapidement aux adultes. Vivant généralement dispersés sur un grand territoire, les couples peuvent toutefois se rassembler en bandes au sein d’un même dortoir. Les jeunes célibataires, qui ne se reproduisent que dans leur deuxième année, forment parfois des troupes d’une vingtaine d’individus, voire davantage.

Le régime alimentaire de la corneille noire peut varier de façon extraordinaire. Végétaux et animaux de toutes sortes, tout est bon, depuis les plantules de fleurs encore tendres jusqu’aux insectes, vers de terre et jeunes oiseaux non encore émancipés. Les déchets domestiques sont également très appréciés, et les corneilles n’hésitent pas à percer de leurs becs puissants les sacs des poubelles publiques, pour en répandre le contenu. Les jardiniers du Jardin des Plantes peuvent en témoigner !

Particulièrement intelligente, comme de nombreux membres de la famille des Corvidés, la corneille noire possède de grandes capacités d’adaptation aux activités humaines, ce qui lui vaut souvent d’être considérée comme nuisible. En effet, elle n’hésite pas à se servir dans les terres en culture ou dans les élevages en plein air…

Sa fiche sur le site de l’Inventaire National du Patrimoine Naturel

Sa fiche sur le site oiseau.net

À la une