Ce saphir, dit « Le Grand Saphir » est un des plus beaux saphirs connus au XVIIe siècle.

Fiche d'identité

Nom vernaculaire
Corindon - Saphir de Louis XIV dit « Le Grand saphir »

Informations détaillées

Numéro d'inventaire
A.67
Espèce
Corindon
Variété
Saphir
Historique
Nom issu probablement du tamoul « kurundam » et du sanscrit « kuruvinda » signifiant « rubis ». Espèce "découverte" en 1714 par Woodward près de Bombay, Inde.
Localité-type
non définissable car déjà connue des Anciens.
Nom ancien
Télésie, topaze orientale
Formule chimique
Al2O3
Système cristallin
Hexagonal
Couleur
Incolore, blanc, rouge, bleu, jaune
Transparence
Transparent à translucide
Eclat
Adamantin à vitreux
Trace
Blanc
Morphologie
Cristaux prismatiques hexagonaux
Dureté
9
Densité
3,997
Classe chimique
IV - Oxydes, hydroxydes
Groupe d'appartenance
Corindon
Identité strunz avant 2001
4/C.04-10
Identité strunz après 2001
4.CB.05
Provenance
Sri Lanka (Gemme acquise et taillée en rhomboïde en 1669), Ceylan
Dimensions
39 x 29 mm
Poids
135,8 cts

Louis XIV, qui appréciait les gemmes bleues, en fait l’une des pièces principales des Joyaux de la Couronne. Contrairement au Sancy et au Bleu de France, cette pierre n’a pas été volée lors du grand vol des Joyaux de la Couronne en septembre 1792.

Sa taille ne suit pas les formes du rhomboèdre. On aperçoit à la lumière, des zonations. Il pèse 27,10 grammes (135,80 carats) et mesure 39 x 29 mm. Daubenton a eut le privilège de récupérer cette gemme, avec d’autres, à l’Hôtel de la Monnaie et de les inventorier à la collection nationale.

Cet échantillon fait actuellement partie de l’exposition Trésors de la Terre.

Corindon de Louis XIV dit "Le Grand saphir", aussi connu sous le nom de "Ruspoli" (N° A.67) © MNHN - Alain Dahmane

Aller plus loin